Hans Fallada, Du Bonheur d'être morphinomane



Auteur :  Hans Fallada
Titre : Du Bonheur d'être morphinomane 
Titre original : Gute Krüseliner wiese Rechts / Sachlicher Bericht über das Glück ein Morphinist, zu sein
Année : 1991 / 1997 / 2015 pour le recueil français

Quatrième de couverture : Le quotidien d’un morphinomane. Un alcoolique cherche à se faire emprisonner pour arriver enfin à se désintoxiquer. Une paysanne au mari jaloux perd son alliance pendant la récolte des pommes de terre. Un cambrioleur rêve de retourner en prison où la vie est, finalement, si tranquille. Un mendiant vend sa salive porte-bonheur. Fallada nous offre une plongée passionnante dans son époque, qui tend un miroir singulier à la nôtre.

Mon avis : 

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Folio et Livraddict pour le partenariat qui m'a permis de découvrir ce livre vers lequel je ne serai sûrement pas allée sinon. J'ai beaucoup aimé le roman Seul dans Berlin du même auteur, dont vous pouvez trouver la chronique (ancienne) sur mon blog, mais je n'ai jamais été tentée par d'autres livres de lui. C'était donc l'occasion de découvrir une partie de sa production de nouvelliste.

Dans ce recueil, Hans Fallada fait la part belle aux exclus et aux malheureux de toute société. Si ces nouvelles ont toutes été écrite il y a environ 60 ans, on retrouve ces mêmes exclus dans nos sociétés d'aujourd'hui, ce qui leur donne un côté intemporel, bien que l'on aurait peut-être préféré que ces cas ne soient plus d'actualité. On côtoie ainsi dans ce roman une femme victime de son mari jaloux, un alcoolique en quête de guérison, un morphinomane, un jeune homme délaissé par sa mère, un couple à la recherche d'un peu de bonheur pour Noël et  bien d'autres. Ces personnages sont intéressants et attachants car leurs histoires, si elles sont simples, sont racontées avec un style très prenant et très agréable à lire.

C'est d'ailleurs ce qui m'a intéressé dans ce recueil, ce côté Monsieur Tout-le-monde associé à des situations qui paraîtraient extrême si elles étaient vécues par l'un d'entre nous. Dans certaines nouvelles, l'auteur pose aussi un regard incrédule sur la société qui l'entoure et ses aberrations, comme lorsqu'un homme vient se dénoncer pour un crime qu'il a commis et que personne ne le croit. L'humour est donc également présent dans ce recueil malgré la gravité des intrigues.

Ainsi, j'ai beaucoup apprécié ce recueil qui nous fait découvrir de façon extraordinaire la vie de personnes tout à fait ordinaires. Les nouvelles qui m'ont le plus plu sont d'ailleurs celles de la partie Addictions où Fallada fait vraiment ressentir à son lecteur les effets du manque des personnages. Par contre, je trouve que certaines de ces nouvelles étaient moins agréables à lire que d'autres, ce qui est un problème que je rencontre malheureusement souvent quand je lis ce genre de recueil.

Partenariat :
Afficher l'image d'origine
 

Commentaires

  1. Hans Fallada est un auteur que j'aime beaucoup et qui commence à refaire parler de lui. J'ai adoré Seul dans Berlin qui est un roman incroyable autour de la résistance allemande aux nazis avec des personnes très "monsieur-tout-le-monde", comme tu le dis. Je ne peux que te le conseiller également. Normalement, une adaptation cinématographique devrait sortir prochainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà lu Seul dans Berlin mais je ne savais pas du tout qu'un film devait sortir, merci pour l'info !

      Supprimer
  2. Je n'apprécie pas trop les nouvelles, mais celles-ci me donnent très envie :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire